(Terminée) Utilisation du TBI/TNI et autres technologies en classe de musique au primaire – Formatrice : Justine Payant-Hébert

$0.00$50.00

Effacer
Catégorie :

Description

En partenariat avec le Département de musique de l’UQAM

Vendredi le 25 janvier 2019

18 h à 21 h

Département de musique de l’UQAM (1440, rue Saint-Denis, Montréal)

Local F3080

L’atelier se veut dans un premier temps une séance d’informations sur les différentes façons d’utiliser la technologie en classe de musique au primaire (TNI, projecteurs, tablettes) et sur l’intérêt de les intégrer à notre enseignement. Dans un second temps, l’atelier vise à explorer et à expérimenter avec les participants différents logiciels et applications pour chacune des 3 compétences, afin que ceux-ci puissent se projeter dans cette façon d’enseigner. L’animatrice utilise Notebook.

 

À propos de la formatrice…

Native de Sherbrooke, dès sa jeune enfance, elle est initiée au violon. Elle fut membre des cordes de l’Estrie pendant plus de 10 ans. À l’adolescence, elle sera attirée par le chant et obtiendra un DEC en cette matière au Cegep de Sherbrooke. Puis elle sera admise à la Faculté de Musique de l’Université de Montréal. Pendant ses études, elle sera aussi engagée comme commis à la bibliothèque du département de musique. Ainsi, ayant eu accès à une immense collection de partitions et d’enregistrements elle a, par elle-même, acquis une grande culture de la musique et développé une bonne maîtrise de l’informatique. Tout en continuant sa formation musicale en privée, elle termina avec succès, le baccalauréat en administration à l’UdeM. Mais la musique étant si présente, elle retourna à L’Uqam pour y obtenir un baccalauréat en enseignement de la musique. En plus de cette formation en enseignement, elle a fait des stages de perfectionnement en chant avec Marie-Annick Béliveau et en instrument, notamment à la flûte à bec auprès de Francis Colpron, Sophie Larivière, Elle fut engagée à la Commission Scolaire Marguerite Bourgeoys et y enseigne depuis 7 ans tout en continuant un travail à temps partiel à la bibliothèque du département de musique de L’UdeM. Durant ces années, elle donna des récitals à Sherbrooke et à Montréal. Elle fut soliste à plusieurs reprises pour les chœurs Équi Vox entre autres, dans la présentation de l’opéra Didon et Énée de Purcell.
L’informatique est demeurée une passion et elle a développé tout un réseau de contacts auprès de concepteurs de programme de musique pour le TNI. Elle a animé des ateliers lors des congrès de la FAMEQ et lors de journées pédagogiques dans diverses commissions scolaires. Elle continue activement à collaborer avec des informaticiens de par tout le globe.